Imprimer cette page

Lexique des termes utilisés en dentisterie

  • Agénésie : Absence congénitale d'une dent et donc absence du germe de cette dent.

  • Ancrage primaire : C'est le blocage total de l'implant dentaire dans son site. Cet ancrage est indispensable à la réussite de l'implant. On recherche aujourd'hui une stabilité primaire importante à la pose de l'implant. C'est un des facteurs de choix d'une pose en 1 temps ou en 2 temps. On mesure cette stabilité grâce au moteur d'implantologie ou grâce à des clés à cliquet spéciales nous donnant le couple.

  • Attache : Autre nom pour définir les tissus qui attachent les dents aux mâchoires. Lorsqu'il y a déchaussement, toute ou partie de cette attache est perdue. On parle alors de « pertes d'attache »

  • Barre de stabilisation : également appelée "barre d'Ackermann". Il s'agit d'une barre vissée sur au minimum 2 implants dentaires et dont le but est de permettre la stabilisation d'un appareil amovible complet (dentier) par l'intermédiaire de crochets ou cavaliers situés sous la prothèse et qui vont se clipper sur la barre. Cette barre peut être réalisée sur des dents naturelles ou sur des implants. Au maxillaire inférieur, nous aurons un minimum de 2 implants alors qu'au maxillaire supérieur il sera préférable d'avoir 4 implants.

  • Biomatériaux : Matériaux de substitution osseux utilisés lors de reconstitutions osseuses.

  • Boutons de stabilisation : Ils permettent, par la pose d'implants dentaires, la stabilisation d'un appareil amovible complet ou partiel sur le principe d'un bouton pression. La partie mâle est vissée sur un implant et la partie femelle est dissimulée sous la prothèse. Nous utilisons dans notre cabinet un système nommé Locator permettant une excellente tenue et le changement très aisé des parties femelles

  • Bridge : Prothèse dentaire fixe remplaçant une ou plusieurs dents absentes en prenant appui sur des piliers qui peuvent être soit des dents ou des racines adjacentes saines, soit des implants dentaires.

  • DASRI : Déchets d'activité de soins à risques infectieux

  • Désenfouissement : C'est l'acte chirurgical qui permet la mise en charge d'implants enfouis, c'est-à-dire sa mise en contact avec la cavité buccale. Il consiste à retirer la vis de protection de l'implant dentaire et à la remplacer par une vis de cicatrisation qui va traverser la gencive.

  • Faux moignon transvissé : Moignon artificiel en titane ou en céramique transvissé dans le logement interne de l'implant et servant d'élément intermédiaire entre l'implant et la couronne en céramique scellée.

  • Gencive attachée : Bandeau de gencive attachée à l'os qui se trouve juste en dessous des dents et qui sert de rempart contre les infiltrations bactériennes et donc protège du déchaussement.

  • Gencive libre : Gencive non attachée à l'os qui prolonge la gencive attachée jusqu'à devenir la face interne des joues et des lèvres.

  • Gingivite : Etat inflammatoire de la gencive qui devient rouge et gonflée, sensible et hémorragique. Les causes peuvent être une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Des modifications hormonales temporaires peuvent aussi provoquer une gingivite, par exemple pendant le grossesse, ainsi que la prise de certains médicaments.

  • Greffe gingivale : Apport de gencive attachée sur un site déficient, prélevée le plus souvent au niveau du palais.

  • Greffons osseux : Os provenant de diverses origines et destiné à être placé au niveau d'un site receveur nécessitant un apport osseux.

  • Greffe osseuse autogène ou autogreffe : Greffe osseuse réalisée à l'aide d'un greffon osseux prélevé chez le patient lui-même au niveau d'un site dit "donneur".

  • Greffe osseuse allogreffe : Greffe osseuse réalisée à partir d'un greffon provenant d'un donneur appartenant à la même espèce que le receveur (os obtenu auprès de banques d'os d'origine humaine).

  • Greffe osseuse xénogreffe ou hétérogreffe : Greffe osseuse réalisée à l'aide d'un greffon provenant d'un donneur appartenant à une autre espèce, généralement de l'os d'origine bovine très fréquemment utilisé.

  • Guide chirurgical : Il s'agit soit d'un guide radio modifié, soit d'un guide réalisé à l'aide d'une assistance informatique (donc plus précis) pour les cabinets bénéficiant d'un équipement plus sophistiqué. Son but est de guider, dans tous les sens de l'espace, le forage du logement osseux destiné à recevoir les implants dentaires lors de la séance de pose.

  • Guide radiologique : Il est réalisé au laboratoire par notre prothésiste à partir d'une empreinte du secteur à implanter et est utilisé lors de la prise du scanner. Son but est de permettre, à travers des tubes radio opaques, la visualisation sur les images scanner du volume osseux disponible. Il peut parfois être utilisé comme guide chirurgical.

  • Halitose : haleine anormale, incommodante. Elle peut être le symptôme d'une pathologie locale ou générale.
    L'halitose peut être transitoire liée à des modifications passagères de l'environnement buccal : halitose du matin, halitose alimentaire ( prise de certains aliments : ail, oignon, au tabac, au café, à l'administration de certains médicaments), ou de plus longue durée causée par des désordres systémiques locaux ou généraux (affections de la cavité buccale, O.R.L., digestives, pulmonaires, endocrines ou autres).

  • Inlay-core : Reconstitution métallique coulée restaurant tout ou partie de la couronne naturelle d'une dent. Il constitue un faux moignon pour la réalisation d'une couronne prothétique. On peut élaborer un inlay avec un ou plusieurs tenons, en fonction du nombre de racines de la dent traitée. Lorsque les axes des canaux radiculaires ne sont pas parallèles on utilise une technique de scellement d'un tenon à part de l'inlay-core, il s'agit alors d'un inlay-core à clavette.

  • Implant dentaire : Racine dentaire artificielle, généralement en titane, qui a pour but de remplacer une racine naturelle perdue.

  • Implant dentaire enfoui : Implant dentaire enfoui sous la gencive lors de sa pose.

  • Implant dentaire en un temps : Dit aussi "non enfoui": il s'agit d'un implant dentaire intégrant directement la partie traversant la gencive (comme ceux à bague zircone) et dont la pose s'effectue en un temps opératoire.

  • Lithotritie : Lithotritie parodontale
    Technique non chirurgicale qui permet l'élimination méticuleuse du tartre qui se trouve sous la gencive en respectant les tissus parodontaux. Elle est non douloureuse mais nécessite du temps

  • Mise en charge : C'est l'étape de la mise en fonction de l'implant dentaire qui suit la période de mise en nourrice.

  • Mise en nourricev : Période de cicatrisation durant laquelle l'implant dentaire est laissé au repos afin d'obtenir son intégration au niveau osseux.

  • Onlay : Un onlay est une incrustation métallique coulé ou résine, ou céramique recouvrant tout ou partie de plusieurs faces d'une dent en rétablissant les rapports de contiguïté et d'antagonisme.

  • Ostéo-intégration : Il s'agit de l'intégration d'un implant dentaire au niveau osseux. On dit qu'un implant a réussi lorsqu'il est ostéo-intégré.

  • Parodonte : Ensemble des tissus de soutient de la dent à savoir l'os, les ligaments, la gencive.

  • Parodontites : Ensemble des maladies qui atteignent le parodonte et qui se caractérisent toutes par une destruction plus ou moins complète des tissus parodontaux (notamment de la gencive, du ligament et de l'os)

  • Parodontite chronique de l'adulte : Forme de parodontite à évolution lente qui peut évoluer sans symptômes sur des années ou des dizaines d'années. C'est la forme la plus fréquente souvent découverte par le dentiste au cours des soins dentaires. Elle répond très bien au traitement et a le moins de risque de récidiver si les prescriptions sont suivies.

  • Parodontite agressive généralisée : Forme de parodontite qui évolue rapidement (en quelques mois) souvent aux environs de la trentaine. Elle se manifeste rapidement par une série de symptômes tels que des rétractions et des saignements des gencives, des dents mobiles et qui se déplacent. On peut observer des abcès, des bourrages alimentaires entre les dents et des sensibilités au froid en l'absence de caries. Très souvent toutes les dents sont atteintes. Elle est plus fréquente chez les fumeurs et les diabétiques.

  • Parodontite agressive localisée : Maladie identique à la précédente mais qui ne touche que quelques dents (en général les incisives et les premières molaires). Elle se déclare chez l'adolescent chez qui il n'existe pas ou très peu de caries. Il existe souvent des antécédents familiaux.

  • Paro-intégration : C'est un concept nouveau par lequel on signifie qu'un implant dentaire a été parfaitement intégré aussi bien au niveau osseux qu'au niveau gingival lors de la pose en un temps opératoire.

  • Péri-implantite : Inflammation chronique autour d'un implant pouvant entrainer une perte osseuse.

  • Piezo-chirurgie : Technique chirurgicale utilisant les ultrasons pour la réalisation de chirurgies osseuses telles que le prélèvement de greffons osseux.

  • Plaque dentaire : Enduit microbien qui se dépose sur toutes les dents (naturelles ou artificielles) de chaque être humain. Sa composition est différente selon que l'on soit en bonne santé parodontale ou pas. C'est grâce aux soins locaux que prescrit le dentiste ou le parodontiste que celle-ci revient à une composition compatible avec la santé du parodonte.

  • Plateau technique : On nomme ainsi l'ensemble des éléments mis à disposition pour une chirurgie de pose d'implants dentaires (locaux, matériel, personnel..), et de manière plus générale pour toute intervention chirurgicale.

  • Platform switching : Pilier de cicatrisation d'un diamètre volontairement inférieur à celui de l'implant afin de permettre une meilleure stabilité osseuse au niveau du col de l'implant.

  • Poche parodontale : Espace qui existe entre la gencive et la dent lorsque le parodonte est détruit par une infection parodontale (parodontite). Cet espace se ferme après traitement parodontal.

  • R O G : Régénérescence osseuse guidée: C'est une technique chirurgicale permettant l'augmentation du volume osseux.

  • Sinus lift : Greffe du sinus maxillaire permettant d'augmenter la hauteur osseuse. Cette intervention s'effectue par voie d'accès latérale.

  • Tartre : Le tartre est de la plaque dentaire qui se calcifie. Les soins locaux ont aussi pour but d'empêcher la plaque dentaire de « durcir » et donc de voir le tartre réapparaître. Il ne faut pas confondre le tartre avec les colorations des dents dues au tabac ou aux aliments.

  • Vis de cicatrisation : Vis utilisée lors de la mise en charge de l'implant dentaire. Elle est vissée dans l'implant et prépare la cicatrisation de la gencive. Il en existe de différentes hauteurs et de différentes largeurs.

  • Vis de couverture : C'est la vis qui recouvre un implant dentaire durant la période de mise en nourrice (période de cicatrisation).

  • Zircone : Il s'agit d'une céramique à porosité proche de zéro et à très faible rugosité. Elle est, entre autre, utilisée pour la fabrication de la partie de l'implant dentaire qui traverse la gencive lors d'une pose d'implant en un temps opératoire.